Montag, 6. Februar 2012

Interview avec Stéphane L' Homme (Francais & English)

Aujourd'hui en interview, Stéphane L'Homme: De 2002 à 2010 il fût le porte-parole du "Réseau Sortir du Nucléaire. Avec Stéphane, qui préside également "l' Observatoire du Nucléaire", nous avons parlé de Fukushima, les "stress tests" et Cattenom.


We spoke with Stéphane L'Homme, longtime the figurehead of French coordinated anti-nuclear action. Stéphane told us about Fukushima, the European Stresstests and Cattenom. He presides over the "Observatoire du Nucléaire, France"






Presque un an après l' accident de Fukushima, la situation au Japon reste très inquiétante. Comment evaluez-vous la situation au Japon?


Comme en Ukraine et en Biélorussie, les pays les plus contaminés par la catastrophe nucléaire de Tchernobyl (26 avril 1986), le Japon n'est qu'au début d'un drame dont les conséquences vont s'aggraver au fil des années. Des millions de gens sont touchés par la radioactivité et la santé de la population va se dégrader pendant des décennies. D'ores et déjà, à peine un an après le début de la catastrophe, certaines études montrent que "30% des enfants de Fukushima présenteraient des lésions thyroïdiennes notables"   (cf http://bit.ly/zEnZUF )
D'autre part, les coeurs des réacteurs accidentés sont toujours en fusion, de la radioactivité est continuellement rejetées dans l'environnement, et une aggravation du drame est hélas encore possible... 

En France, plusieurs stations nucléaires ont été bâti dans des zones de séisme? Quel est le risque réel de ces stations?



Le risque sismiques en France est moindre qu'au Japon... mais les centrales françaises sont moins résistantes : elles ont été construites par rapport à leur risque sismiques théorique. Ce qui fait que, finalement, le risque d'accident nucléaire en France suite à un séisme est aussi important qu'au Japon ! Il "suffit" que l'épicentre d'un séisme soit très près d'une centrale française pour que la situation soit grave, voire même comparable à Fukushima. Sans oublier les innombrables autres causes possibles : erreurs de conception, de maintenance, d'exploitation, etc




Que pensez-vous des "stress-tests" en Europe après Fukushima? Dans la plupart des cas, on y propose seulement des investissements gigantesques?


Ces "tests" ont fait l'objet de marchandages nauséabonds dans le but de protéger la continuation de l'industrie nucléaire. Par exemple, l'autorité de sûreté française a obtenu que le risque de crash d'avion ne soit pas pris en compte : en effet, aucune centrale française ne résisterait !Pour autant, un certain nombre de mesures "post-Fukushima" ont été annoncées, comme la mise en place pour chaque réacteur d'un moteur de secours bunkérisé et situé en hauteur. Lorsque ce sera fait, dans de longues années, cela n'assurera pas pour autant la sûreté (le risque zéro n'existe pas !), mais cette affaire démontre l'incompétence des gens qui exploitent le nucléaire. Nous avons donc eu beaucoup de chance jusqu'à présent...


En tant que Luxembourgeois en regarde toujours avec inquiétude sur Cattenom et Fessenheim..?


Ces deux centrales sont tout aussi dangereuses que les autres, avec quelques particularités : Fessenheim est la plus vieille, Cattenom une des plus puissantes... Il y a donc que quoi être inquiet mais il faut comprendre qu'une catastrophe nucléaire, même si elle a lieu au Sud de la France, contaminerait le Luxembourg... et toute l'Europe !




Récemment dans le "Journal International du Cancer", une nouvelle étude a démontré le lien entre les leucémies infantiles aux environs des centrales nucléaires. Le nucléaire a-t-il alors pas besoin d'un accident pour poser des risques de santé?


Effectivement, même en fonctionnement "normal" (c'est à dire hors accident ou incident), une centrale nucléaire rejette de la radioactivité dans l'aire et dans l'eau. Ces rejets,même faibles,posent de vrais problèmes de santé publique, comme montré par une récente étude en France, ou par une grande étude universitaire menée en Allemagne par l'Université de Mayence.
D'autre part, même en fonctionnement "normal", une centrale nucléaire produit des déchets radioactifs qui vont rester dangereux pendant des millénaires. C'est injustifiable. 


Fukushima a fait revivre les mouvements anti-nucléaires à travers le monde. En France pour la première fois, le nucléaire est aussi un sujet d'élection dans les "Présidentielles"? Donc la question s'avère : En France, à quand la sortie du nucléaire?


La question du nucléaire est effectivement discutée, enfin, mais l'arrêt des centrales ne semble hélas pas probable : le pouvoir pronucléaire est au sommet de l'Etat, à la tête des principaux partis, à la direction des principaux médias, etc. Il semble que seul un Fukushima français contraindra ces gens à reconnaître... que cela peut se produire. Quant à la population, elle est ballotée entre la réalité du drame de Fukushima et la propagande pronucléaire officielle, et elle se préoccupe plutôt de ses problèmes immédiats comme la chômage, la précarité... En résumé, il y a hélas de quoi être très pessimiste...

ENGLISH:

Nearly one year after the Fukushima incident, the situation in Japan is still very severe. How do you evaluate the situation?



In Ukraine and Belarus, the countries most contaminated by the Chernobyl nuclear disaster (April 26, 1986), Japan is only the beginning of a tragedy whose consequences will worsen over the years. Millions of people are affected by radioactivity and population health will deteriorate for decadesAlready, just a year after the start of the disaster, some studies show that "30% of children in Fukushima would present significant thyroid lesions" (cfhttp://bit.ly/zEnZUF). Furthermore, the reactor cores are still uneven fusion, radioactivity is continuously released into the environment, and a worsening of the drama is unfortunately still possible ...

In France, many nuclear stations are built in seismic areas. What is the real risque of these power plants in an eventual case of seismic activity?



The seismic risk is lower in France, but the French plants are less resistant: they were built from their theoretical seismic risk. So that, finally, the risk of a nuclear accident in France following an earthquake is as important as in Japan! If the epicentrer of an earthquake is very close to a French central, this can result in a serious situation. even comparable to Fukushima. Not to mention the countless other possible causes: design errors, maintenance, operation, etc. 


What do you think of the "stress tests" performed in Europe as a reaction to Fukushima? In most cases, the expert only propose gargantuan investments?

These "tests" have downplayed risks in a  nauseating way, in order to protect the continuation of the nuclear industry. For example, the French safety authority has obtained the risk of plane crashes is not taken into account: indeed, no central French would not resist! However, a number of measures "Post Fukushima" were announced, as for instance the introduction for every reactor of a "bunkered" emergency engine and one place higher above. Once that is done, in many years, this will not necessarily ensure safety (zero risk does not exist!), But this case demonstrates the incompetence of the people who operate nuclear power. So we were very lucky so far.

As a Luxembourger, we always look with mixed feelings toward Cattenom and Fessenheim, what can you tell us about these NPPs*? (nuclear power plants) 



Both plants are just as dangerous as the others, with some peculiaritiesFessenheim is the oldest, Cattenom one of the strongest ... There is therefore something to be worried but we must understand that a nuclear catastrophe, even if it takes place in the South of France, would contaminate Luxembourg and throughout Europe!

Recently in the "International Cancer Journal", a new study revealed that there is a link between child leukemia rates being higher around NPPs. Nuclear Power is thus not only harmful during an accident but also a serious health risk even if there's no accident?



Indeed, even in "normal" functioning (ie excluding accident or incident), a nuclear station rejects radioactivity in the area and in water. These releases even low, pose real public health problems, as shown by a recent study in France, and a large university study conducted in Germany by the University of MainzMoreover, even in "normal" functioning, a nuclear power plant produces radioactive waste that will remain dangerous for thousands of years. It is unjustifiable.

Fukushima has reanimated many anti-nuclear movements around the world. Even in France, the nuclear issue seems to be adressed for the first time in a French Election campaign. So the question remains, when will we see a nuclear-free France?



The nuclear issue is actually discussed, finally, but stopping nuclear power seems unfortunately unlikely: The biggest pro-nuclear lobby is at the top of the state, at the head of the main parties at the direction of the major media. It seems that only a French Fukushima would change these people to recognize ... that this can happen. As for the population, they are torn between the reality of the drama of Fukushima and pronuclear official propaganda, and is concerned rather its immediate problems such as unemployment, insecurity ...
In summary, there is unfortunately very much to be pessimistic .






Savoir plus sur Stéphane / More on Stéphane Wikipedia: http://fr.wikipedia.org/wiki/Stéphane_Lhomme


Blog personel / Personal Blog: 
http://stephanelhomme.free.fr/  http://stephane-lhomme.blogspot.com/

Observatoire du Nucléaire: http://observ.nucleaire.free.fr/



Lien vers "Insecurité Nucléaire"
http://www.amazon.fr/LInsécurité-Nucléaire-Bientôt-Tchernobyl-France/dp/2913492401/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1327876951&sr=8-1
Le livre de Stéphane, qui donne un bon résumé sur les enjeux du nucléaire.


Photo:
(c) blogger.com/stephane-lhomme

N.B
Stéphane nous a transmis ces réponses par Courriel. Rien n'a été changé.
Stéphane sent his answers by email. No changes were performed to the interview.

Kommentare:

  1. The world is uninformed and asleep on nuclear issues that threaten mankind. Thank you for helping to wake them up!

    AntwortenLöschen
  2. Thankyou for you Comment & compliments, with all those blogs and people against Nuclear Energy I think we will win our battle soon!

    AntwortenLöschen
  3. There was more steam/vapour above unit 2 in Fukushima today do you know anything more?

    AntwortenLöschen
  4. I heard that as well, and apparently according to TEPCO and NHK(Japanese State Television) the reactor core temperature is on the rise again since 10 days. Now it's around 75degrees. This could imply that the core is not covered anymore in water and that criticality could be reached within days if they cannot cool the core down. Without new radon measurements it's difficult to say but it could be a serious core meltdown again.

    AntwortenLöschen
  5. Thankyou Philippe and Stéphane for your work

    AntwortenLöschen

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...